Décors modestes et chefs-d’œuvre du papier peint

La collection du musée présente un vaste panorama de l’histoire du papier peint, des papiers dominotés du 18e siècle aux créations les plus récentes.
La collection provenant de la manufacture Zuber (100 000 documents) et celle issue du Musée de l’impression sur étoffes de Mulhouse ont été augmentées depuis 1983 par des milliers d’autres documents donnés ou acquis, avec l’aide du Fonds régional d’acquisition pour les musées (État et Région Alsace), de la M2A (Communauté d’agglomération de Mulhouse) et de la ville de Rixheim.
La particularité du musée de Rixheim est son choix de conserver tous les types de papiers peints, qu’il s’agisse de chefs-d’œuvre de manufactures ou de productions courantes. En effet, ce décor est un marqueur historique et sociologique qui permet d’entrer dans l’intimité d’une demeure, de comprendre les goûts de ses habitants successifs, leur positionnement social. Par ailleurs, il révèle l’histoire de la manufacture qui l’a conçu, sa stratégie commerciale, les perfectionnements techniques qu’elle a apportés, de sa naissance à sa disparition. Enfin, le papier peint est un art décoratif qui, parce qu’il a cherché à imiter tous les autres, est un formidable reflet de l’évolution des styles artistiques. Du néo-classicisme de la fin du 18e siècle au design contemporain, en passant par l’historicisme, l’Art nouveau ou l’Art déco, le papier peint retrace quatre siècles d’histoire du décor mural.
Huit panoramiques de la manufacture Zuber, conçus pendant la première moitié du 19e siècle, sont présentés en permanence au 2e étage du musée. D’autres panoramiques sont conservés en réserves et parfois exposés selon les thématiques des manifestations.