L’association de gestion du musée

Les collections du Musée appartiennent à la Ville de Rixheim, ce qui en assure le caractère inaliénable. Elles sont gérées, mises en valeur et développées par une Association. La Ville et l’Association sont très attachées au respect du statut de musée labellisé « Musée de France » de l’établissement.

Devenez membre de l’Association du Musée du Papier Peint

 

Vous pouvez participer à l’activité du Musée du Papier Peint en devenant membre de l’association. Le statut de membre vous permet de visiter librement le musée tout au long de l’année, de recevoir une invitation à l’occasion de chaque vernissage et d’être informé de nos activités. Vous bénéficiez aussi de réductions sur les publications et les objets en vente à la boutique. Un tarif préférentiel vous est réservé pour l’achat d’un passeport annuel du Museums Pass Musées qui vous donne accès à plus de 300 musées.

Montant de la cotisation individuelle annuelle pour les membres : 35 € (45 € pour les couples).

 

De même, vous pouvez associer le nom de votre entreprise au Musée du Papier Peint. En devenant partenaire de notre institution, vous pouvez bénéficier d’avantages pour vos collaborateurs et vos clients, notamment un accueil personnalisé à l’occasion d’une visite ou d’une manifestation organisée au Musée.

Montant de la cotisation annuelle pour les entreprises : 250 €

Appel_cotisation_2017_ A télécharger

 

 

 

Sortie annuelle des membres de l’association du Musée du Papier Peint

La sortie annuelle de l’association des amis du musée, le samedi 7 octobre 2017, s’est déroulée cette année encore sous un beau soleil.

Première halte d’un circuit en Suisse : Lenzburg, petite ville du canton d’Argovie abritant un important patrimoine architectural autour de son château. La Müllerhaus, construite vers 1785 par Gottfried Hünerwadel, est considérée comme la plus belle maison bourgeoise du canton et abrite dans la pièce centrale du 1er étage un des plus anciens papiers peints en arabesques conservés en Suisse.

Après une visite pédestre de la ville, nous nous sommes rendus au Rathaus pour y découvrir, dans la Salle du Conseil dite Rixheimer-Zimmer, un exemplaire datant du 1er Empire du panoramique de Zuber “Les vues de Suisse” avec son très rare décor d’encadrement à cariatides.

Après un repas conviviale, nous avons fait route vers Lucerne pour visiter le panorama Bourbaki. Peint sous la direction du peintre genevois Edouard Castres en 1881, il relate un épisode douloureux de la fin de la guerre de 1870. L’armée du général Bourbaki, après la défaite d’Héricourt, est contrainte de se réfugier en Suisse le 1er février 1871. Désarmée à la frontière, elle y sera internée pendant quelques semaines. Pour mémoire, le passage en Suisse s’est fait principalement aux Verrières, petite commune frontalière située près du fort de Joux, au pied duquel nous étions passés l’an dernier pour nous rendre à Remoray.

 

Origine et histoire de l’association

Le Musée du Papier Peint va de pair avec Rixheim et s’inscrit parfaitement dans le cadre de la Commanderie, puisque, depuis 1797, ce bâtiment est consacré totalement à l’origine ou en partie de nos jours à la fabrication du papier peint.

Dans le contexte difficile de l’industrie du papier peint de la fin des années 1960, nombre de fonds anciens conservés dans les manufactures se trouvèrent menacés de disparition. Le Centre National de la Recherche Scientifique (C.N.R.S.), à l’initiative de M. Jean-Pierre Seguin, entreprit à partir de 1967 des travaux d’inventaires dans ces fonds. Le tour de la manufacture Zuber de Rixheim arriva en 1972-1973, Mme Odile Nouvel-Kammerer y travailla avant de devenir en 1974 conservatrice du département Papiers Peints au Musée des Arts Décoratifs de Paris. Pierre Jaquet, qui dirigeait alors la manufacture Zuber & Cie, tout à fait conscient de la valeur patrimoniale de cette collection, chercha une solution pour la sauver et la valoriser tout à la fois. C’est ainsi que va naître, non pas le musée Zuber, mais un projet beaucoup plus ambitieux dépassant le cadre local, le Musée du Papier Peint.

Le 23 septembre 1982, le Musée de l’Impression Sur Etoffes de Mulhouse (MISE) prend la décision d’élargir ses compétences au papier peint, la manufacture Zuber & Cie apporte ses collections au musée et la Ville de Rixheim entre au conseil d’administration du Musée de l’Impression Sur Etoffes et du Papier Peint (MISEPP). Grâce à l’aide de l’Etat, des collectivités locales et de la Chambre de Commerce et d’Industrie, les travaux d’aménagement peuvent commencer et le musée ouvre ses portes le 24 septembre 1983 sous la forme d’un musée d’association contrôlé par le Ministère de la Culture. M. Bernard Jacqué en est le premier conservateur et le restera jusqu’en août 2009.
Le 13 février 1997, le Musée du Papier Peint prend son indépendance, une nouvelle association est créée. La propriété des collections est transférée à la Ville de Rixheim, qui participe financièrement au fonctionnement du musée depuis sa création. L’appellation “Musée de France” lui est attribuée par un arrêté du 17 septembre 2003 en application de la loi du 04 janvier 2002. Début 2010, la Ville de Rixheim a transféré sa compétence culturelle à la nouvelle communauté d’agglomération, Mulhouse Alsace Agglomération (m2A).